Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Invités au Château

Dimanche de septembre, en plein après-midi. Grand ciel bleu, soleil de plomb, chaleur accablante, un monde fou, et une file d’attente interminable …

En fait, les conditions sont idéales pour une visite très particulière du Château de Versailles.

Nous sommes invités à suivre les pas du Roi Soleil et de Marie Antoinette, parmi la foule des gens de la Cour, et notre hôte est exceptionnelle : il s’agit de l’artiste contemporaine Joana Vasconcelos !

Avant notre arrivée, elle a retourné le château avec son humour et son espièglerie. Elle s’est emparée des dorures et des miroirs. Elle a dérobé les étoffes, les plumes, les perruques et les pierres précieuses. Elle a tout transformé, revisité et redistribué en parcourant les galeries et les salons à grands pas et à grands éclats de rire.

Et maintenant, elle nous prend la main et nous entraîne dans une farandole effrénée en bousculant la foule stationnée devant les incontournables historiques. Elle nous soulève le menton, nous fait lever le nez en l’air et nous découvrons des perpectives et des angles nouveaux, et une foule de détails qui nous avaient échappés les fois précédentes.

Les plafonds sont plus hauts et plus somptueux, les tentures et les peintures sont plus vives, tout brille comme jamais auparavant.

Rien au hasard

Et Joana Vasconcelos n’a rien laissé au hasard.

La couleur des « Coeurs Indépendants » s’accorde avec le nom du Salon qui les expose. L’inox des casseroles et de leur couvercle reflète à l’infini les miroirs de la Galerie des Glaces. Les trois énormes Valkyries s’élancent dans les airs à l’assaut de la Galerie des Batailles et fondent sur les visiteurs. Parmi elles, la Golden Valkyrie a trouvé une excellente cachette : couverte d’or et de bijoux, elle se camoufle dans les dorures des plafonds, puis surgit au dessus de nos têtes et tente de nous happer dans ses tentacules.

L’artiste nous tire par le bras car elle veut nous montrer quelque chose. Elle connaît un moyen de s’échapper  : elle a retrouvé le « Lilicopter » de Marie-Antoinette. Un tout petit hélicoptère avec des plumes, des strass, du cuir rose et de l’or.

En route !

Chaussés d’escarpins trop grands comme ceux chipés à nos mères lorsque nous étions enfants, déguisés d’un morceau d’étoffe et de quelques perles, nous quittons Versailles et partons pour Las Vegas !

Les pales de l’hélice s’élancent … Ce tourbillon ne finira-t-il donc jamais ?

(Toutes les oeuvres ne sont pas citées dans cette article. Il reste des surprises à découvrir.)
Photos : Art CAPV
Exposition jusqu’au 30 septembre.
Le site de l’exposition Vasconcelos Versailles
Le site du Château de Versailles

vasconcelos versailles coeur noir

« Coeur Indépendant Noir », Salon de la Guerre

vasconcelos versailles coeur rouge
« Coeur Indépendant Rouge », Salon de la Paix. en arrière-plan : Galerie des Glaces.

vasconcelos versailles marilyn
« Marilyn », Galerie des Glaces

vasconcelos versailles marilyn detail
« Marilyn », detail, Galerie des Glaces

vasconcelos versailles valkyries
« Valkyries », Galerie des Batailles

vasconcelos versailles golden valkyrie
« Golden Valkyrie », détail, Galerie des Batailles

vasconcelos versailles lilicopter
« Lilicopter »

Publicités